Abonnez-vous par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

    Rejoignez 31 autres abonnés

Articles récents 

Toxicité des substances chimiques, Analyse Toxicologique

L’échantillonnage Entomologique

L’utilisation d’insectes pour la détection de drogues et d’autres toxiques dans les tissus en décomposition a été démontrée et très étudiée (Introna et al., 2001). Si des insectes ou des larves sont collectés à partir de restes humains, ils devraient être congelés le plus tôt possible. Les larves éliminent rapidement les drogues lorsqu’elles sont retirées… read more »

Échantillonnage des tissus

Les tissus doivent être prélevés rapidement et placés immédiatement dans des récipients hermétiques. Ceci est particulièrement important si des substances volatiles ou inhalées sont suspectées. Le foie, le rein, le cerveau, le poumon et la rate sont les tissus les plus fréquemment recueillis en post-mortem. Foie Le foie est un organe particulièrement important en raison du… read more »

Échantillonnage du liquide céphalo-rachidien (LCR)

Le liquide céphalo-rachidien (LCR) peut être recueilli soit par ponction lombaire à la base de la colonne vertébrale à l’aide d’une seringue hypodermique, soit par retrait du fluide cisternal en perçant la base du col. Bien qu’il existe des données de référence publiées limitées pour les concentrations quantitatives de médicament dans le LCR, ce fluide… read more »

Échantillonnage des sites d’injection

L’excision de la peau et des tissus (muscles) peut être nécessaire lors d’une enquête post-mortem sur un site d’injection suspecté. Typiquement, un cube de muscle et de peau est enlevé à cet effet. Cependant, il est important de comparer les concentrations de médicament dans le site d’injection suspecté avec celles d’un échantillon témoin provenant du… read more »

Échantillonnage des Urines

Dans les conditions post-mortem, l’échantillon d’urine à mi-parcours est habituellement recueilli dans un récipient en plastique contenant du fluorure de sodium comme conservateur. Dans certains contextes, il peut être nécessaire de prendre des précautions contre l’adultération des prélèvements. Dans les conditions post-mortem, l’urine est collectée par insertion d’une seringue hypodermique directement dans la vessie sous… read more »

Échantillonnage du contenu gastrique

Le contenu gastrique est un milieu potentiellement précieux pour l’analyse dans les cas post-mortem et clinique. Les fragments de médicaments ou de comprimés non absorbés dans le contenu gastrique peuvent fournir des informations précieuses concernant les composés ingérés et fournir un excellent matériel pour le dépistage préliminaire en raison des quantités éventuellement importantes de médicament… read more »

Échantillonnage de la Bile

La bile est généralement aspirée à partir de la vésicule biliaire à l’aide d’une seringue hypodermique. Il peut être nécessaire d’attacher la vésicule biliaire avant la collecte si la contamination semble être un problème. La bile doit être prélevée avant l’échantillon de foie pour éviter toute contamination. Beaucoup de médicaments d’intérêt médico-légal s’accumulent dans la… read more »

Échantillonnage de l’humeur vitrée

L’aspiration directe de l’humeur vitrée à l’aide d’une seringue hypodermique peut produire 2-3 ml de liquide par œil. L’aiguille doit être placée dans le globe central et aspirée par une légère augmentation. La conservation avec le fluorure de sodium est généralement recommandée. L’œil est situé dans l’environnement protecteur de l’orbite et, étant essentiellement à l’extérieur… read more »

Échantillonnage du Sang

La sélection, l’échantillonnage et le stockage approprié des échantillons biologiques sont importants, mais parfois négligés, dans la toxicologie médico-légale. Ces facteurs, combinés à la stabilité du médicament, peuvent avoir un impact profond sur l’interprétation des résultats et sur l’issue du travail judiciaire. Les critères entourant chacun de ces éléments sont présentés et discutés dans le… read more »

Procédé d’Extraction de l’Atropine à partir des graines de Datura

L’Atropine est un alcaloïde extrait de certaines plantes faisant partie de la famille des solanacées ; parmi ces plantes Atropa Belladona ; le datura ; jusquiame ; mandragore ; ces solanacées sont dites vireuses car produisent des substances toxiques à effets nocifs sérieux. Elle est souvent utilisée en tant qu’Antidote de certains gaz de combat neurotoxiques comme le gaz VX. Structure… read more »

Sidebar