Abonnez-vous par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

    Rejoignez 27 autres abonnés

février 2015 » Analytical Toxicology

Mécanisme d'action des hépatotoxiques

La toxicité moléculaire directe est intrinsèque obligatoire et prévisible, l’effet toxique implique la substance elle-même (phosphore) ou un de ces métabolites réactifs (Paracétamol). La toxicité moléculaire indirecte est idiosyncrasique facultative et imprévisible, l’effet toxique implique est relatif à un mécanisme immunoallergique visible à la 2ème exposition caractérisé par une fièvren éosinophilie, arthralgies, exanthème. Il peut… read more »

Perturbateurs endocriniens

La toxicité endocrinienne regroupe l’ensemble des atteintes directes et indirectes structurelles et fonctionnelles du système endocrinien quelle que soit la voie de pénétration des agents toxiques en cause. Un perturbateur endocrinien est un agent exogène qui interfère avec la synthèse, la sécrétion, le transport, la liaison, l’activité ou l’élimination des hormones naturelles qui agissent sur… read more »

Drogues de synthèse – Dépresseurs –

4. Les dépresseurs La codéine Structure de la codéine  3-méthylmorphine est un  alcaloïdes contenus dans le pavot somnifère (Papaver somniferum). Elle est utilisée comme analgésique à viséeantalgique et comme antitussif. Elle a été isolée pour la première fois en 1832 par le chimiste français Pierre Jean Robiquet. Son nom provient du nom en grec de la… read more »

Drogues de synthèse – Entactogènes –

3. Entactogènes « Entactogène » signifie « qui facilite le contact », terme créé en 1986 par David E. Nichols et Alexander Shulgin comme alternative à « empathogène » à qui ils reprochaient l’association éventuelle avec la racine pathos. Ceux sont donc des produits qui produisant un puissant contact avec son propre intérieur. 3,4-méthylène dioxy-N-méthaphétamine Structure de la MDMA La MDMA… read more »

Drogues de synthèse – stimulants-

Les Stimulants 1. Amphétamines Amphétamine (D-amphétamine et de L-amphétamine) Raccourci du mot Alpha-Méthyle-PHenéThyl-AMINE. L’amphétamine (DCI) est une substance chimique sympathicomimétique ayant des effets anorexigènes et psychoanaleptiques. Dans la plupart des pays du monde, l’amphétamine est considérée comme un stupéfiant. La première synthèse d’amphétamines fut réalisée le 18 janvier 1887 par le chimiste roumain Lazăr Edeleanu qui lui donna le… read more »

Drogues de synthèse -Perturbateurs-

Les drogues de synthèse sont classées selon leur action en 4 catégories: Les perturbateurs Les stimulants Les Entactogènes Les dépresseurs (sédatifs) Les perturbateurs 1. LSD 25 LSD sont les initiales du nom chimique allemand lyserge saüre diäthylamid, (diéthylamide de l’acide lysergique). il s’agit d’un dérivé semi synthétique de l’acide lysergique, alcaloïde de l’ergot de seigle… read more »

Précurseurs chimiques

L’usage de drogues continue de faire de terribles ravages, entraînant la perte de précieuses vies humaines ou de nombreuses années de main-d’oeuvre. Le nombre de décès liés à la drogue déclarés en 2012 atteindrait, selon les estimations, 183 000 (ou un chiffre situé entre 95 000 et 226 000), ce qui correspond à un taux… read more »

Méthémoglobinisants

L’hémoglobine, dans le globule rouge ou dans le plasma, a la particularité de s’auto-oxyder ou de s’oxyder sous l’action de différents agents chimiques ou physiques endogènes ou exogènes en formant la méthémoglobine. L’auto-oxydation/oxydation de l’hémoglobine est normale et quotidienne. Elle est nécessaire puisqu’elle constitue la première étape du catabolisme physiologique de cette molécule dans le… read more »

Sidebar