Abonnez-vous par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

    Rejoignez 31 autres abonnés

avril 2015 » Analytical Toxicology

Modèle des plateaux en chromatographie

Depuis un demi-siècle, différentes théories visant à modéliser la chromatographie ont été et continuent à être proposées. Les plus connues sont les approches statistiques (théorie stochastique), le modèle des plateaux, et l’approche par la dynamique moléculaire. Pour expliquer le mécanisme de migration et de séparation des composés dans la colonne, le modèle le plus ancien,… read more »

Pics d'élution gaussiens sur un chromatogramme

Un pic d’élution idéal, sur un chromatogramme, a le même aspect que la représentation graphique de la loi Normale de distribution des erreurs aléatoires (courbe de Gauss). En conservant les notations classiques, m correspond ici au temps de rétention et s à l’écart-type du pic d’élution (dont le carré symbolise la variance). y représente le… read more »

Chromatogramme

Le chromatogramme est une courbe qui traduit la variation au cours du temps d’un paramètre relié à la concentration instantanée du soluté en sortie de colonne (fig. 1.3). Le temps (ou très rarement le volume d’élution) est porté en abscisse et l’intensité du signal de détection en ordonnée. La ligne de base correspond au tracé… read more »

Chromatographie, aspects généraux

La chromatographie est une méthode de séparation des constituants présents dans des mélanges variés. Elle sert en analyse pour identifier et quantifier des composés au sein d’échantillons divers. Le principe de base repose sur les équilibres de concentration qui apparaissent lorsqu’un composé est mis en présence de deux phases non miscibles. En chromatographie, l’une, dite… read more »

L'invention de la chromatographie

On a coutume d’attribuer à Michel Tswett l’invention, peu après 1900, de la chromatographie actuelle. Au travers de ses publications successives, on peut en effet reconstituer sa démarche intellectuelle qui en fait un pionnier, si ce n’est l’inventeur, de cette importante méthode séparative. Son domaine de recherche était lié à la biochimie des plantes. À… read more »

Toxicité des cyanures

Les cyanures, un poison cellulaire puissant et fortement réactif qui peut se rencontrer sous formes gazeuses, liquides et solides. Les intoxications cyanhydriques sont dues à des substances susceptibles de libérer des ions cyanures (CN-). Les principales circonstances des intoxications ‘ par le cyanure sont les accidents du travail, les intoxications suicidaires et à l’inhalation de fumée… read more »

Toxicologie Analytique et l'histoire

La Toxicologie analytique porte sur la détection, l’identification et l’évaluation des médicaments et d’autres composés étrangers (xénobiotiques) et de leurs métabolites dans les échantillons biologiques. Le toxicologue analyste peut jouer un rôle utile dans le diagnostic, la gestion et, dans certains cas, la prévention de l’empoisonnement, mais pour cela, faire une connaissance de base de… read more »

Eléments de la toxicologie analytique par l'OMS

Ce document est  publié par l’Organisation mondiale de la Santé en collaboration avec  le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et l’Organisation  internationale du Travail. Contenu Introduction      1.   Matériel et réactifs          1.1    Matériel          1.2    Substances de référence et réactifs      2.  … read more »

Entactogène et Empathogène

Les termes entactogène et empathogène sont utilisés pour décrire une classe de médicaments psychoactifs qui produisent des effets émotionnels et sociaux distinctifs similaires à ceux de la MDMA . Le terme «empathogène » a été inventé en 1983 par Ralph Metzner pour désigner des agents chimiques induisant des sentiments d’empathie.  » entactogène « a été inventé par David E. Nichols… read more »

Méthémoglobinémies et sulfhémoglobinémies

La méthémoglobine et la sulfhémoglobine sont des dérivés de l’hémoglobine responsables de cyanose et impropres au transport de l’oxygène. Dans la méthémoglobine, l’oxydation de l’atome de fer de l’hème est à l’origine du spectre d’absorption caractéristique qui en permet le diagnostic. Les molécules d’hème oxydées se distribuent au hasard dans le tetramère hémoglobinique, ce qui… read more »

Sidebar