Ritonavir

Ritonavir: Le ritonavir est un inhibiteur de la protéase du VIH qui interfère avec le cycle de reproduction du VIH. Bien qu’il ait été initialement développé en tant qu’agent antiviral indépendant, il a été démontré qu’il possède des propriétés avantageuses dans les régimes combinés avec du ritonavir à faible dose et d’autres inhibiteurs de protéase. Il est désormais plus couramment utilisé comme rappel d’autres inhibiteurs de protéase et est disponible à la fois en formulation liquide et comme capsules.

Bien que le ritonavir ne soit pas un agent antiviral actif contre l’infection par le virus de l’hépatite C (VHC), il est ajouté dans les thérapies combinées indiquées pour le traitement des infections du VHC en tant que booster. Le ritonavir est un puissant inhibiteur du CYP3A qui augmente les concentrations de médicaments plasmatiques pics et coiffées d’autres inhibiteurs de protéase tels que [DB09297] et l’exposition globale au médicament. American Association for the Study of Liver Diseases (AASLD) et les directives de la Société infectieuse de la Société d’Amérique (IDSA) recommandent des thérapies combinées boostées par le Ritonavir comme thérapie de première intention pour le génotype du VHC 1A / B et 4 patients naïfs de traitement avec ou sans cirrhose du génose du HCV .

Le ritonavir se trouve dans un produit de combinaison à dose fixe avec [DB09296], [DB09183] et [DB09297] en tant que produit approuvé par la FDA Viekira Pak. Approuvé pour la première fois en décembre 2014, Viekira PAK est indiqué pour le traitement du génotype du VHC 1B sans cirrhose ou avec une cirrhose compensée, et lorsqu’elle est combinée avec de la ribavirine pour le traitement du génotype 1a du VHC sans cirrhose ou avec une cirrhose compensée.

Le ritonavir est également disponible en tant que produit combiné à dose fixe avec [DB09296] et [DB09297] en tant que technivie de produits approuvé par FDA et Santé Canada. Approuvé pour la première fois en juillet 2015, Technivie est indiquée en combinaison avec la ribavirine pour le traitement des patients atteints d’infection par le virus chronique de l’hépatite C chronique (VHC) sans cirrhose ou avec une cirrhose compensée.

Au Canada, le ritonavir est également disponible en tant que produit de combinaison à dose fixe avec [DB09296], [DB09183] et [DB09297] en tant que produit Holkira Pak approuvé par la Santé Canada et disponible dans le commerce. Approuvé pour la première fois en janvier 2015, Holkira PAK est indiqué pour le traitement du génotype du VHC 1B avec ou sans cirrhose, et lorsqu’il est combiné avec la ribavirine pour le traitement du génotype du VHC 1A avec ou sans cirrhose. L’inclusion du ritonavir peut sélectionner pour les substitutions associées à la résistance aux inhibiteurs de protéase du VIH-1. Tous les patients co-infectés par le VHC / VIH-1 traités par des thérapies combinés contenant du ritonavir devraient également être sur un schéma de médicament antirétroviral suppressif pour réduire le risque de résistance aux médicaments contre le VIH-1 sur le médicament des inhibiteurs du VIH-1.

Sommaire

Classification

Parent Direct: N-Carbamoyl-Alpha Acides Et Dérivés Amino

Royaume: Composés Organiques

Super Classe: Acides Organiques Et Dérivés

Classe: Acides Carboxyliques Et Dérivés

Sous-Classe: Acides Aminés, Peptides Et Analogues

Indications

Indiqué en combinaison avec d’autres agents antirétroviraux pour le traitement de l’infection par le VIH-1.

Toxicité

L’expérience humaine de surdose aiguë avec du ritonavir est limitée. Un patient dans les essais cliniques a pris du ritonavir 1500 mg / jour pendant deux jours. Le patient a signalé des paresthésies qui ont résolu après la diminution de la dose. Un cas post-marketing d’insuffisance rénale avec l’éosinophilie a été signalé avec une surdose de ritonavir. La dose mortelle approximative s’est avérée être supérieure à 20 fois la dose humaine apparentée chez le rat et 10 fois la dose humaine apparentée chez la souris. La valeur LD orale chez le rat est> 2500 mg / kg. Les effets néfastes du ritonavir peuvent résulter des interactions médicamenteuses. D’autres effets incluent l’hépatotoxicité, la pancréatite et les réactions allergiques / hypersensibilité.

Toxicocinétique

Demi-vie: 3-5 heures [A19647].

Clairance rénale: Indisponible.

Mécanisme d’action:

Le ritonavic inhibe l’enzyme de protéinase virale du VIH qui clive normalement les protéines structurelles et réplicatives qui proviennent de gènes du VIH majeurs, tels que * GAG * et * Pol *. * GAG * code pour les protéines impliquées dans le noyau et la nucléocapside, tandis que * Pol * code la transcriptase inverse du VIH, la ribonucléase H, l’intégrase et la protéase [A19647]. Les protéines codées * Pol * sont initialement traduites sous la forme d’un polypeptide précursant plus grand, * GAG-Pol *, et doivent être clivés par protéase du VIH pour former d’autres protéines de complément [A19647]. Le ritonavir empêche le clivage de la polyprotéine * GAG-Pol *, qui se traduit par des particules virales non infectieuses et immatures. Le ritonavir est un puissant inhibiteur de l’isoenzyme du cytochrome P450 CYP3A4 présente à la fois dans le tractus intestinal et le foie [A19647]. Il s’agit d’un ligand de type II qui s’intègre parfaitement dans la cavité du site actif du CYP3A4 et se lie de manière irréversible au fer d’hème via l’azote thiazole, qui diminue le potentiel redox de la protéine et empêche sa réduction avec le partenaire redox, le cytochrome P450 réductase [A19648] . Le ritonavir peut également jouer un rôle dans la limitation du transport cellulaire et de l’efflux d’autres inhibiteurs de protéase via les canaux d’efflux de glycoprotéine P et MRP [A19647].

Sources:

  • Drugbank.ca
  • chem.nlm.nih.gov

Comments

So empty here ... leave a comment!

Laisser un commentaire

Sidebar