effets toxiques

Genèse des effets toxiques

Les effets toxiques diffèrent selon la nature du toxique, l’organe cible et les mécanismes d’action impliqués. Ils résultent des interactions biochimiques entre le toxique et/ou son métabolite et les différentes structures de l’organisme. On distingue : Effets non spécifiques : les structures cibles ne sont pas spécifiques, exemple : les toxiques corrosifs qui agissent sur tous les tissus […]

En Lire Plus

Pneumotoxicité

Introduction La voie pulmonaire, est une des voies de pénétration des toxiques les plus importantes ce qui fait du système respiratoire une des cibles privilégiées. Anatomie fonctionnelle du système respiratoire I.1. Les voies de conduction et les voies respiratoires : Du point de vue fonctionnel, le système respiratoire est constitué d’une zone de conduction et d’une […]

En Lire Plus

Toxicité Aiguë

La toxicité d’une substance est sa capacité de produire des effets nocifs à un organisme vivant. Elle varie selon la dose, la fréquence, la durée d’exposition, et le temps d’apparition des signes cliniques. Toute substance destinée à être mise sur le marché que ce soit un médicament ou autre produit chimique doit subir des essais […]

En Lire Plus
Mercure toxicité

Toxicité du Mercure

Le mercure est un métal connu depuis l’Antiquité ; son symbole Hg provient du latin, lui- même emprunté au grec, hydrargyrum qui signifie « argent liquide ». C’est un métal argenté brillant dont la particularité est de se présenter sous forme liquide dans les conditions normales de température et de pression. Composés du Hg Hg inorganique : […]

En Lire Plus

Toxicité des Glycols

Alcools et glycols sont deux importantes familles de produits à l’origine d’intoxications graves chez l’Homme, subissent un processus de biotransformation hépatique oxydatif faisant intervenir de manière prépondérante : l’alcool déshydrogénase (ADH) puis l’aldéhyde déshydrogénase (ALDH). Ce processus concerne l’éthanol, le méthanol, l’éthylène glycol, le propylène glycol, l’isopropanol, certains éthers de glycols et aboutit à la production des […]

En Lire Plus

Toxicité des antirétroviraux

Le VIH est un virus appartenant à la Famille des Rétrovirus (Virus à ARN), il rétrotranscrit l’ARN en ADN grâce à la Transcriptase Inverse. Virus sphérique (80 à 100 nm), à Symétrie combinée (appelée encore symétrie complexe) présentent une tête de symétrie icosaédrique contenant l’acide nucléique (ARN) et une queue de symétrie hélicoïdale Transmission du […]

En Lire Plus
toxicité hépatique

Mécanisme d'action des hépatotoxiques

La toxicité moléculaire directe est intrinsèque obligatoire et prévisible, l’effet toxique implique la substance elle-même (phosphore) ou un de ces métabolites réactifs (Paracétamol). La toxicité moléculaire indirecte est idiosyncrasique facultative et imprévisible, l’effet toxique implique est relatif à un mécanisme immunoallergique visible à la 2ème exposition caractérisé par une fièvren éosinophilie, arthralgies, exanthème. Il peut […]

En Lire Plus
perturbateurs endocriniens

Perturbateurs endocriniens

La toxicité endocrinienne regroupe l’ensemble des atteintes directes et indirectes structurelles et fonctionnelles du système endocrinien quelle que soit la voie de pénétration des agents toxiques en cause. Un perturbateur endocrinien est un agent exogène qui interfère avec la synthèse, la sécrétion, le transport, la liaison, l’activité ou l’élimination des hormones naturelles qui agissent sur […]

En Lire Plus
méthémoglobinisant

Méthémoglobinisants

L’hémoglobine, dans le globule rouge ou dans le plasma, a la particularité de s’auto-oxyder ou de s’oxyder sous l’action de différents agents chimiques ou physiques endogènes ou exogènes en formant la méthémoglobine. L’auto-oxydation/oxydation de l’hémoglobine est normale et quotidienne. Elle est nécessaire puisqu’elle constitue la première étape du catabolisme physiologique de cette molécule dans le […]

En Lire Plus
Toxique chronique

Toxicité chronique

La toxicité chronique regroupe l’ensemble des effets délétères qui touchent un organisme vivant suite à une exposition ou à une administration habituelle d’un toxique à des doses multiples –non létales. Ces doses, individuellement, sont insuffisantes pour provoquer un effet immédiat. L’exposition doit être répétée sur une longue période pour causer des effets néfastes. L’apparition de ces effets est […]

En Lire Plus