Trihexyphénidyl

Trihexyphénidyl: L’un des antagonistes muscariniques à action centrale a utilisé le traitement des troubles parkinsoniens et des troubles du mouvement extrapyramidal induits par le médicament et comme antipasmodique. [PubChem]

Sommaire

Classification

Parent Direct: Aralkylamines

Royaume: Composés Organiques

Super Classe: Organique Composés D’Azote

Classe: Composés Organonitrogenes

Sous-Classe: Amines

Indications

Indiqué pour le traitement de la maladie de Parkinson et des réactions extrapyramidales causées par les médicaments.

Toxicité

Les symptômes de surdose comprennent la mydriase, la sécheresse des muqueuses, la face rouge, les états atoniques des intestins et la vessie et l’hyperthermie à fortes doses. Les conséquences centrales sont l’agitation, la confusion et les hallucinations. Une surdose non traitée peut être mortelle, en particulier chez les enfants. Les signes pré-reportaux sont la dépression respiratoire et l’arrêt cardiaque.

Toxicocinétique

Demi-vie: 3.3-4.1 heures

Clairance rénale: Indisponible.

Mécanisme d’action:

Le trihexyphénidyl est un antagoniste sélectif du récepteur de l’acétylcholine muscarinique M1. Il est capable de faire la distinction entre le M1 (cortical ou neuronal) et les sous-types muscariniques périphériques (cardiaque et glandulaire). La trihexyphénidyl bloque partiellement l’activité cholinergique dans le SNC, qui est responsable des symptômes de la maladie de Parkinson. On pense également qu’il augmente la disponibilité de la dopamine, un produit chimique cérébral qui est critique dans l’initiation et le contrôle fluide du mouvement musculaire volontaire.

Sources:

  • Drugbank.ca
  • chem.nlm.nih.gov

Comments

So empty here ... leave a comment!

Laisser un commentaire

Sidebar