La recherche de toxiques est un geste de routine qui constitue une partie importante du screening toxicologique.  Le screening toxicologique peut être défini comme étant une analyse chimique, logique et systématique, à la recherche de substances toxiques dont la présence n’est pas confirmée et dont l’identité n’est pas connue. Il est aussi le point de départ d’une analyse quantitative ciblée.

Recherche de toxiques par CCM (Salicylés, Phénothiazines, Imipramines, paracétamol)

Les classes thérapeutiques des molécules ciblées par cette recherche sont :

Salicylés
Acide salicylique
 

 

Phénothiazines
Chlorpromazine

(Largactil ®)

Lévomépromazine

(Nozinan ®)

Thioridazine

(Melleril ®)

     

 

Imipramines
Amitriptyline

(Laroxyl ®)

 

 

Carbamazépine
Carbamazépine

(Tegretol ®)

 

 

Benzodiazépines Barbituriques
Diazépam

(Valium ®)

Phénobarbital

 

   

Mode opératoire

2.1. Réactions colorimétriques sur tubes

Réactions colorimétriques sur tubes

Réactions colorimétriques sur tubes

 Note : pour le liquide de lavage gastrique la réaction de TRINDER avec les salicylés n’est pas valable en raison de son hydrolyse acide.

2.2. Réaction colorimétrique spécifique du Paracétamol

Réactifs

1.    HCl 6N

2.    Ortho-Crésol 1%

3.       NH4OH 2N

Matériel

Bain marie thermostaté

La recherche qualitative du paracétamol se fait selon les démarches suivantes :

  • 5 ml urines + 0.5 HCl dans un tube en verre
  • Chauffer pendant 10 minutes à 100°C au bain marie thermostaté
  • A 2 gouttes de l’hydrolysat, ajouter 1 ml de l’orthocrésol 1% + 4 ml NH4OH 2N

Résultats

La présence du paracétamol dans l’échantillon à analyser se traduit par une Coloration bleu roi caractéristique (sensibilité +++)

Dosage : se référer au chapitre IV (recherche et dosage du paracétamol).

2.3. Après extraction

2.3.1. CCM (chromatographie sur couche mince)

Extraction alcaline

Extraction alcaline

Extraction acide

Extraction acide

Evaporation

Evaporation

Séparation par CCM

Séparation par CCM

Note : On pratique une CCM multisystème (voir chapitre IX) dans les milieux de développement A, D, E, B.

2.3.2. Réactions sur capsules (cristallisoirs)

EXTRACTUM ACIDE :

Matériel : 2 cristallisoirs en porcelaine.

[identification spécifique des carbamates] 5 ml de l’extractum à Evaporation (résidus) + 1.5 ml acétone + 0.1 ml H2SO4 à Dissolution à 0.1 ml furfurol préparé extemporanément 1/100 (10 ml) è coloration grenat violet

[identification spécifique des barbituriques] Réaction de PARRI : 5ml de l’extractum à Evaporation à Résidu d’évaporation + 1 ml éthanol à gratter bien le fond de la capsule et reprendre dans un tube de 10 ml puis ajouter     1 ml nitrate de cobalt dans l’éthanol (1%) et 1 ml diéthylamine éthanolique à 33% è coloration violette nette et stable.

EXTRACTUM ALCALIN 

Matériel : 1 tube de 20 ml 3 cristallisoirs (2 en porcelaine + 1 en verre)

[identification spécifique des phénothiazines] dans le tube en verre de 20 ml récupérer 15 ml de l’extractum.

Ajouter 2 ml H3PO3 agiter pendant 1 minute puis ajouter      1 ml de Quinhydrone agiter pendant 0.5 minute à coloration rose [Largactyl] violet [Nozinan] bleu vert [Thioridazine] (présence de phénothiazines)

[identification spécifique du laroxyl] récupérer 5 ml de l’extractum dans un cristallisoir en verre à résidus d’évaporation + gouttes H2SO4  è coloration orange

[identification spécifique du Tegrétol] récupérer 5 ml de l’extractum dans un cristallisoir en verre à résidu d’évaporation + phosphocérique à fluorescence.

[identification spécifique des alcaloïdes] récupérer 5 ml de l’extractum dans un cristallisoir en verre 5 ml àau résidu d’évaporation ajouter quelques gouttes d’HCl

Gratter bien le fond du cristallisoir puis ajouter quelques gouttes gouttes du Réactif de Draegendorff è précipité orange

Note. Si nécessaire au cas où les concentrations sont faibles : réactions sur capsule (résidus d’évaporation) : imipramine (phosphocérique) phénothiazine (Forrest).

2.3.3. La Diazocopulation (cf. recherche et dosage des benzodiazépines)

Dans un tube en verre : 5 ml urines + 1 ml HCl à hydrolyse (bain marie 100°C pendant 45’).

Dans une ampoule à décanter : urines + 1 ml NaOH  + 15 ml éther agiter rigoureusement.

Eliminer la phase aqueuse + lavage (ajout d’une solution saturée de sulfate de sodium dans l’ampoule à décanter)

Evaporation à résidu + 5 ml HCl (6N) [mélanger bien] à prélever 1 ml + 0.5 ml HCl (6N) + 1 ml d’eau distillée + 0.5 ml NaNO2 + 0.5 ml NaO2 à agiter 3 minutes par retournement à + 0.5 ml sulfamate d’ammonium à agiter 10 minutes à + 1ml NED à bain marie 60°C pendant 5 minutes à coloration violette.

Share Button

Comments

comments